paroisse saint paul apotre chalon sur saone
Paroisse St Paul Apôtre
Chalon Sur Saône
paroisse saint paul apotre chalon sur saone
Paroisse St Paul Apôtre
Chalon Sur Saône
Adresse
Téléphone
SAINT PAUL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PHOTOS : Musée Nicéphore Niepce Ville de Chalon sur Saône
 CONCILE VATICAN II ET REFORME LITURGIQUE
Le IIè concile œcuménique du Vatican, plus couramment appelé concile Vatican II, est le XXIè concile œcuménique de l’Eglise catholique. Il est ouvert en 1962 par le pape Jean XXIII et se termine le 8 Décembre 1965 sous le pontificat de Paul VI. A son terme, il est décidé que :
 
- La liturgie pourra se dérouler en langue « vulgaire » : le latin cesse d’être obligatoire.
- Le  prêtre est désormais face aux fidèles.
- L’étude de la Bible est approfondie et étendue.
- Des moyens appropriés aux cultures locales sont mis en œuvre pour mieux insérer le christianisme dans la mentalité des différents peuples.
- un effort d’œcuménisme est entrepris : ouverture du dialogue avec les protestants, les orthodoxes et les anglicans.
- L’Eglise se modernise : langage, liturgie et prescriptions alimentaires sont simplifiés.
- Le Concile prône « la participation pleine, consciente et active des fidèles aux célébrations liturgiques ».
- La disposition des éléments liturgiques est essentielle, notamment la présence de l’autel, lieu de la Parole, vers lequel doivent converger tous les regards.
 Source : Service Animation du Patrimoine de la Ville de Chalon sur Saône
Photos de la vierge à l'enfant.
"Statue commandée pour l'église St Paul par Mme Veuve Lacaille d'Esse".
ARCHITECTURE DE ST PAUL
A l’époque, l’église s’inscrit dans un programme urbanistique en cours d’élaboration.
Son architecture répond aux préceptes de Vatican II :
            - plan centré : créer un lieu de rassemblement entre le clergé et les fidèles ;
            - les regards convergent vers l’autel ;
            - le sol incliné permet une meilleure visibilité de l’office par les fidèles ;
            - importance de la lumière : une bande de lumière au-dessous de la charpente, apporte une lumière diffuse pendant l’office ;
            - le décrochement de la toiture permet des jeux d’ombre et de lumière ;
            - il n’y a pas d’ouvertures directes vers l’extérieur, selon le vœu de l’architecte. Mais on y trouve  des brise- soleils en béton ;
            - la toiture élevée symbolise l’Ascension vers le ciel. Elle rompt aussi avec la géométrie des barres et des tours environnantes.
 C’est aussi une des premières fois qu’est utilisé le procédé de charpente en « lamellé-collé ».
La structure auto-porteuse donne l’impression que celle-ci tient toute seule, comme le souhaitait l’architecte. Elle évite également l’installation de colonnes qui auraient nui à la visibilité de l’office par les fidèles.
L’intérieur de l’église est très sobre, ce qui renforce la part de mystère et de sacré. Le béton brut rappelle, dans l’esprit de l’architecte, la sincérité et la sobriété de la foi.
 Une statue de la Vierge à l’Enfant a été réalisée par des religieuses spécifiquement pour l’église, à la demande de Mme DECHALANDARD (veuve de Monsieur LACAILLE D’ESSE).
 Une haie de laurier a été plantée à l’extérieur à la demande du Père Pillot, qui a quitté St Paul en 1979.
 Source : Service Animation du Patrimoine de la Ville de Chalon sur Saône